En ramassant un morceau de bois dans la pinède derrière ma maison, j'ai soulevé le voile qui fermait l'entrée d'un "terrier?" où se tenait une jeune mère Lycosidae. Cette dernière avait encore entre les chélicères le cocon fraichement déchiré de sa progéniture. Sur son dos, les bébés araignées étaient déjà installés... petit moment d'émotion...

Des questions me sont ensuite venues à l'esprit...

Hogna radiata ou Lycosa narbonensis ?

Je ne distingue de cette femelle que les chélicères marqués d'une pubescence jaune...

Je n'ai pas reconnu le terrier de Lycosa narbonensis, d'ordinaire plus à découvert avec sa corolle de brindilles. Celui-ci était camouflé sous un morceau de bois et certainement refermé par de la soie.

Sans doute les mères se mettent-elles ainsi à l'abri au moment de la naissance des bébés?

De plus, comme elle tenait fermement le cocon vide, je me suis demandée si elle n'avait pas aidé les petits à sortir en le déchirant elle-même...

Un moment d'intimité qui pourrait nous permettre d'en apprendre plus sur cette partie de la vie discrète de nos belles lycosidée du Sud.

J'ai cependant refermé (provisoirement? ) l'abri en reposant le morceau de bois et les questions demeurent...

IMG_0346

IMG_0347